Pourquoi toujours Mozart ou Beethoven et jamais Haydn ? 

Le but n'est bien entendu pas de répondre à la question, mais en l’occurrence... 

sur ce carré de verdure de 3 mètres sur 4...

il s'agit de la symphonie n°94 de Joseph Haydn... 

et de danse... 

et de jonglerie...

et...

 

SURPRISE !!!

Une danseuse (Marion BRUGIAL) et un jongleur (Toky RAMAROHETRA) s’emparent de la symphonie n°94 de Joseph Haydn surnommée « La Surprise ». Il n’est bien entendu pas question ici d’être à la hauteur du génie d’Haydn mais plus de jouir de cette matière inépuisable (que constituent sa vie et son œuvre), en partage avec le public. 

Humour, grâce et volupté sont au rendez-vous…